La loi n° 2014-58 du 27 Janvier 2014 (MAPTAM), a instauré un nouvel outil de coopération territoriale pour les espaces ruraux : le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR).
Le PETR est un établissement public constitué par accord entre plusieurs établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre, au sein d’un périmètre d’un seul tenant et sans enclave.
Lors d’une réunion d’échanges le 24 février 2017, réunissant l’ensemble des maires du territoire concerné, un large consensus est apparu pour le PETR soit créé et qu’il soit en charge de la coordination du développement économique et touristique. Les missions du PETR, seront affinées et clairement définies dans la convention territoriale, qui sera signée entre le PETR et les EPCI une fois le projet de territoire approuvé.

Son Rôle :
Il élabore et met en œuvre le projet du territoire. Cette mise en œuvre passe par la signature d’une convention territoriale entre le PETR et les EPCI qui le composent afin de déterminer les missions déléguées au PETR par les EPCI pour être exercées en leur nom. Le Maire indique également que la communauté de communes est engagée depuis de nombreuses années dans des coopérations entre EPCI, notamment au sein du Pays Aigoual Cévennes Vidourle depuis 2008. Cette entité n’ayant pas pu se transformer en PETR faute d’accord de l’ensemble des EPCI membres, les deux communautés de communes du Pays viganais et Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires ont engagé la démarche de création d’un PETR, dénommé « Causses et Cévennes » dont le projet de statuts a été envoyé aux délégués communautaires ainsi qu’à l’ensemble des maires de la communauté de communes.Le Maire indique que la Communauté des Communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires a délibéré favorablement à 26 voix pour et 2 abstentions le 5 avril dernier pour la création de ce PETR. Cependant, les statuts de la Communauté de Communes prévoient qu’ l’adhésion à un syndicat mixte, structure porteuse du PETR, nécessite l’accord des communes membres à la majorité qualifiée.

 les communes