MONT AIGOUAL, L’OBSERVATOIRE DU CLIMAT 

1.L’Edito

L’observatoire météorologique perché au sommet du mont Aigoual, enregistre depuis plus d’un siècle, les évolutions du climat. Lieu aux conditions climatiques extrêmes, le mont Aigoual est pourtant témoin du changement climatique. Le climat change, le rôle des météorologues et des climatologues aussi : il ne s’agit plus uniquement de prédire le temps de demain mais d’alerter sur le changement en cours et de préparer l’ensemble des acteurs de la société à l’ampleur du phénomène du réchauffement climatique et aux changements que nos sociétés contemporaines doivent opérer.

Météo-France et la Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes – Terres solidaires relèvent le défi en créant, au sommet du mont Aigoual, le premier centre d’interprétation et de sensibilisation français du changement climatique.

Gilles Berthézène, Président de la Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes « Terres Solidaires »
Frédéric Atger, Directeur Météo-France sud-est

2. Le Projet

L’Observatoire du Climat, premier centre français d’interprétation et de sensibilisation au changement climatique
La nouvelle exposition permanente traitera du changement climatique, avec des constats scientifiques, des interrogations sur les modifications des milieux et des modes de vie ainsi que sur les actions que peuvent engager les hommes et les femmes pour y faire face.
L’Observatoire du mont Aigoual sera entièrement réaménagé avec notamment des cheminements intérieurs et extérieurs repensés pour offrir aux visiteurs le premier Observatoire du Climat.

L’ouverture de la nouvelle exposition est prévue pour 2023.

3. 130 ans d’histoire

L’Observatoire, une histoire mouvementée depuis plus d’un siècle

L’ouverture de l’Observatoire du mont Aigoual remonte à 1894, à l’initiative des Eaux et Forêts, afin d’assurer le suivi de l’importante opération de reboisement du massif de l’Aigoual mise en œuvre à la fin du XIXe siècle.
L’Observatoire permet, dès cette époque, de mesurer les données forestières, agricoles et météorologiques.

En plus d’un siècle, l’Observatoire a connu de nombreux changements :

  • 1985 : première exposition sur la météorologie,
  • 1992 : création du centre de tests en conditions extrêmes,
  • 1995 : création du musée météorologique,
  • 1999 : construction de la salle d’exposition temporaire et de conférences,
  • 2023 : Ouverture de l’Observatoire du Climat

4. L’Aigoual en quelques chiffres

5. L’Aigoual demain
  • Un espace d’exposition entièrement revu

Nouveau parcours muséographique : faire comprendre le phénomène du changement climatique et ses multiples conséquences. En appui, les météorologues animeront l’exposition avec des outils innovants, interactifs et ludiques, adaptés à tous les publics. Ils permettront de percevoir la réalité des changements en cours et à venir, de prendre conscience du rôle des activités humaines et de s’interroger sur les actions à entreprendre pour y faire face.

  • Un espace pour les professionnels et l’enseignement

Les projets autour de l’Observatoire du Climat donnent la priorité à la transmission, ADN de l’exposition. Autour de la recherche et de la formation, la culture scientifique est ainsi à l’honneur avec un large programme d’événements : ateliers, expositions temporaires, conférences, séminaires à destination des scolaires, universitaires, comités d’entreprises, associations, habitants du territoire, visiteurs, etc. permettra d’échanger et d’approfondir ses connaissances avec les scientifiques sur le changement climatique et ses impacts.

Le centre de tests, opérationnel depuis plusieurs années, accueille des entreprises pour tester la résistance de matériaux et matériels aux conditions extrêmes du site. Cela donne une forte valeur ajoutée au rayonnement scientifique du lieu.

  • Une volonté d’exemplarité environnementale

Les espaces de visite, les cheminements, les espaces de travail et de vie du personnel seront entièrement reconçus. Le choix de l’exemplarité en matière environnementale s’est imposé au vu de la thématique traitée et de l’engagement du maître d’ouvrage en faveur du développement durable. Ainsi, les choix architecturaux, le système de chauffage, l’éclairage, les matériaux ainsi que les aménagements extérieurs seront traités dans un souci d’efficacité énergétique et de respect des milieux naturels.

  • L’appui du comité scientifique

Le Comité scientifique, présidé par Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue Commissariat à l’Energie Atomique et auxEnergies Alternatives et membre du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evaluation du Climat, est composé des meilleurs spécialistes français du changement climatique. Il est en charge de l’élaboration du contenu de la visite. Les propos de l’exposition s’appuieront sur des constats validés scientifiquement afin de couper court aux arguments des climato-sceptiques.

6. Devenez Mécène

Pour créer l’Observatoire du Climat d’importants travaux de réhabilitation ont été engagés sur le bâtiment historique. Avec le soutien de la Fondation du Patrimoine, nous recherchons des partenaires publics et privés pour relever le défi de l’excellence environnementale du projet.

Trois thématiques sont proposées aux mécènes :

  a. Financier
Les partenaires peuvent contribuer à la réussite du projet par un apport financier.

  b. Compétences
Une entreprise peut mettre à disposition un salarié sur son temps de travail au profit du projet de la création d’un centre d’interprétation et de sensibilisation au changement climatique.

  c. Nature
Les entreprises ont la possibilité de donner ou de mettre à disposition des biens au profit de la réalisation du projet.

Contreparties
L’administration fiscale reconnaît les contreparties dans une opération de mécénat, à condition qu’il existe une disproportion marquée entre les sommes données et la valorisation de la prestation rendue. Par jurisprudence, les contreparties sont limitées à 25% maximum du don. Nous préférons convenir et inventer les contreparties avec le partenaire lors de notre rencontre.

Pourquoi devenir mécène ?

  • Pour des enjeux d’image et de réputation

Reconnu par les entreprises comme un moyen de communication, qui vise notamment des retombées en termes d’image et qui s’inscrit dans une démarche de valorisation de l’entreprise.

  • Pour des enjeux de gestion des ressources humaines

Il peut être utilisé en interne pour motiver et fédérer les salariés à travers la participation aux programmes ou actions de mécénat.

  • Pour des enjeux d’ancrage territorial

Le mécénat est souvent envisagé comme un moyen pouvant favoriser l’ancrage de l’entreprise dans ses lieux d’implantation, via le partenariat avec des acteurs locaux.

  • Pour des raisons fiscales

L’article 238 bis du code général des impôts prévoit une réduction d’impôt égale à 60 % du montant du don, pris dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires hors taxes, pour les entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés.
Les versements excédant le plafond de 0,5 % du chiffre d’affaires au cours d’un exercice peuvent donner lieu à réduction d’impôt au titre des cinq exercices suivants.
Les experts-comptables sont à même de vous renseigner sur les avantages du mécénat.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour suivre notre actualité :                                                    

Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes – Terres solidaires / 
Météosite Mont Aigoual

           @Aigoual 1567                     Meteositeaigoual

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir l’actualité sur l’Observatoire du Climat en cliquant sur ce lien (gratuit)

 Contacts 

Delphine BOURRIE
Tel : 06.75.98.52.12
Mail : meteosite@aigoual.fr

Sandrine GARMATH
Tel : 07.89.04.04.00
Mail : s.garmath@cac-ts.fr

Marina LIQUIERE
Tel : 04.67.82.17.75
Mail : m.liquiere@cac-ts.fr 

 A télécharger 

Appel au mécénat Aigoual 2020.pdf
Présentation muséo – Centre d’interprétation.pdf